Dans la cinglante riposte du 12 janvier des forces de défense camerounaises contre les islamistes de la secte Boko A Rats qui a laissé sur le carreau 140 assaillants islamistes à Kolofata, les soldats camerounais ont mis la main sur un important arsenal de guerre constitué de fusils d’assaut, d’armes lourdes et du matériel de transmission ultram

Entre autre Soixante dix(70) autres assaillants ont été fait prisonniers parmi lesquels huit(8) d´origine européenne. Deux chars de guerre, deux avions cargos du type Antonov en provenance du Qatar contenant des munitions et armes lourdes ont été également saisis.

Nous avons ici une fois de plus la preuve matérielle qu´une MAIN INVISIBLE ÉTRANGÈRE A L´AFRIQUE se drape derrière le prétexte Boko A Rats pour déstabiliser le Cameroun. Nous le disons ici tous les jours mais personne ne veut nous croire.

Le 26 AOÛT 2014 le site mediapart par la plume de FANNY PIGEAUD a publié: “Paul Biya, après plus de trente ans de règne, est confronté à une rébellion. Les violences armées et attaques qui se développent dans le nord du pays sont systématiquement attribuées par le pouvoir camerounais aux islamistes de Boko Haram. Mais tout indique qu’il s’agit d’une rébellion. D’anciens ministres et ex-dignitaires du régime tenteraient d’en finir avec Paul Biya, 81 ans et trente-deux années de règne.”

Si c´est une rébellion armée drapée sous Boko A Rats qui sévit dans le nord Cameroun qu´elle se déclare, qu´elle se dévoile publiquement. Qu´elle nous dise qui la finance et la fournit en armes.

Alors on saura si elle roule. A qui elle compte brader les richesses de notre sous-sol? Combien de femmes innocentes compte-elle encore égorger de sang froid?

Nous savons tous que la déstabilisation du Cameroun vient de la volonté de la France et de ses complices camerounais d´exploiter sans partage le plus grand gisement d´uranium au monde récemment découvert dans le nord Cameroun plus précisément dans les montagnes de la ville Poli.
Nous savons aussi que la France veut à partir de la Centrafrique faire main-basse sur les gisements d´or et diamant se trouvant à l´est Cameroun.

Nous savons aussi que le groupe français Bolloré souhaite exploiter le port en eaux profondes de Kribi.

Nous savons que la nappe mère souterraine de pétrole découverte à Doba au Tchad se trouve au nord Cameroun. Ce qui aiguise les appétits de la France.

Nous savons que la France néocoloniale prise de cours veut contrer l´influence en pleine essor de la Chine au Cameroun.

Nous savons enfin que la France avait forcé le président camerounais lors de multiples sommets France-Afrique d´accepter la création d’une base militaire française dans le nord Cameroun. Ce que le président camerounais s´est toujours refusé de faire.

Voilà toutes les raisons qui nous valent la DÉSTABILISATION que nous vivons en ce moment dans notre pays.

RESTONS VIGILANTS

Patrick Mballa

Source: balawou.blogspot

http://philippehua.com/2015/01/20/huit-8-soldats-blancs-arrete-dans-le-nord-du-cameroun-par-larmee-camerounaise-lors-de-la-riposte-contre-boko-haram/

https://www.facebook.com/jose.mucret